SolarBox: l’électricité dans les zones rurales

comments 2
Energie

Je vous propose aujourd’hui le portrait de Solar Box Gabon, jeune société proposant une solution photovoltaïque innovante.

Créée par Aubin Ngoua, la start up commercialise des kits solaires au Gabon permettant de palier aux délestages pour les ménages urbains et d’apporter à moindre coût l’électricité dans les zones rurales. La simplicité de leur produit rend possible, par une installation facile et un faible besoin de maintenance, l’électrification des villages isolés et difficile d’accès. Un focus sur la géographie gabonaise peut nous aider à comprendre l’ampleur du projet.

Selon le recensement de 2013, 86% de la population gabonaise (1.8Millions d’habitants) vivent dans 4 grandes villes (Libreville, Port-Gentil, Franceville et Oyem). Le territoire gabonais (environ 270 000 km2 dont une énorme majorité de forêt) est une difficulté supplémentaire pour l’installation d’un réseau électrique efficace. En conséquence, l’exode rural est important, renforçant l’urbanisation anarchique dans des zones non constructible ou inondable, et la diminution de la production agricole.

“Nous sommes intimement convaincus que l’exode rural est le fait du manque de confort.”
Aubin Ngoua

Selon le fondateur, c’est en offrant une meilleur confort, des opportunités économiques induites par l’électricité que l’exode rural pourra baisser. Le trafic routier étant important entre les différentes villes du pays, un village électrifié à proximité d’une route peut offrir des services et vendre sa production plus efficacement voire la transformer en produit à plus forte valeur ajoutée et in fine devenir un centre d’échange, créant un impact social majeur pour des communautés souvent trop petites et dispersés pour bénéficier des plans de développement des états.

En zone urbaine ou périurbaine, l’usage de l’électricité est différent. L’accès à l’électricité par le réseau national est plus facile, le pouvoir d’achat permet de s’équiper. Or le manque d’investissement dans la production génère des délestages, microcoupures ou surtension, accélérant le vieillissement de l’équipement électroménager des ménages.

“Aujourd’hui un ménage connecté au réseau SEEG (ndlr : l’opérateur national) peut avoir un gain financier dans son investissement car avec une installation solaire comme énergie d’urgence, cela constituera un investissement unique plutôt que d’acheter un groupe électrogène qu’il faut réapprovisionner , ce qui constitue un budget régulier.”

Les habitants des zones non couvertes par le réseau ont actuellement le choix entre les groupes électrogènes ou les solutions de panneaux solaires coûteuses. Le produit de Solar Box Gabon est une offre de plus.

 

Le produit se compose:

  • d’un cube de panneaux voltaïque, à la technologie brevetée, de 90Wc qui a la propriété par son design de produire deux fois plus d’énergie que les panneaux photovoltaïques de même surface, installé sur une surface plane.
  • d’un onduleur contenant des batteries de différentes puissances selon la gamme choisie par le client, avec des sorties USB, prises standard (pour l’électroménager par exemple) et de sorties pour installer un réseau d’éclairage local. De plus, l’onduleur comprend une radio mp3.
  • d’un réseau de 5mètres de câbles et de 6 ampoules pour l’installation domestique.
Image d'une Solarbox

La SolarBox permet également de charger les téléphones portables, Ô combien stratégique!

La société propose trois gammes de batteries qui définissent le prix d’achat allant de 50KFCFA à l’achat à 135KFCA, ou à la location pour les ménages moins favorisés. (50KFCFA frais d’installation et mensualités à 20KFCFA).

 

Petit échange avec Aubin Ngoua, qui pourra nous en dire plus au sujet du développement d’une start-up et des difficultés rencontrés :

l’Afrique qui crée: Comment l’idée est née ?

AN : L’idée du cube solaire vient d’un projet étudiant où il fallait associer une technologie à une entreprise. Durant la 4ème année d’université, j’ai donc eu l’idée au Maroc de créer un cube solaire qui produit plus d’énergie que des panneaux classiques. Ensuite il fallait en rentrant concrétiser cette idée en entreprise concrète et le concours « Total Startupper de l’année » m’a aidé à le faire avec un financement à la clé. Et cela marque le lancement de Solar Box Gabon.

Comment s’est passée la création de la société ?

AN : La création de Solar Box part de ma venue sur Libreville après mes études où j’ai décidé de réunir mes amis d’enfance qui sont des cadres de domaines différents. Après cette rencontre avec eux, nous avons décidé de nous y mettre. Nous avons tous réalisés des apports à tout point de vue, et affinés le projet pour participer valablement aux concours dans l’entrepreneuriat. Le concours « Total Startupper » n’est que la conséquence de cette aide de mes amis d’enfance. Nous avons alors investi cet argent dans la création de l’entreprise, la fabrication du stock initial, du brevet pour protéger l’idée et des fonds pour des déplacements dans des sites isolés.

Une fois la société crée, comment se sont passés les premiers mois de l’activité de l’entreprise ?

AN : Les 6 mois de lancement de Solar Box Gabon étaient plutôt difficiles puisque personne ne nous connaissait. Il fallait donc aller sur le terrain et faire ses preuves mais finalement cela se passait bien avec les utilisateurs puisqu’ils en avaient vraiment besoin. Le plus compliqué était la planification entre l’incubateur, le terrain et les décaissements bancaires. Dans cette phase vous devez en même temps répondre à la demande mais aussi vos structurer en interne, ce qui n’est pas toujours évident mais il faut l’accepter.

Installation d'une SolarBox

Installation d’une SolarBox

La société créée, le produit lancé, le marché a accepté aux quatre coins du pays la solution proposée par l’entreprise. Solar Box devait passer à l’étape suivante : l’agrandissement de l’équipe et la sécurisation de la production. Sur un produit innovant et technologique, le manque de main d’œuvre est souvent l’un des freins principaux au développement commercial de l’entreprise. Aubin Ngoua et ses associés ont fait le pari d’une solution de long terme : la formation en interne de leur personnel et la formation de futurs ingénieurs de l’Ecole Polytechnique de Libreville par une offre de stages.

Le second défi que Solar Box aura à relever se porte sur la production. Aujourd’hui, 80% de la production mondiale de panneaux solaire est faite en Chine. Cependant, le temps de transport ne permet pas de répondre aux besoins d’une jeune entreprise en développement où les ressources sont limitées et la croissance importante. L’entreprise est actuellement en contact avec des producteurs africains (Tunisie et Maroc par exemple) pour trouver un partenaire qui aidera sa croissance, et éventuellement assurer une production régionale.

Enfin, le défi le plus important est lié à toutes nouvelles technologies : Rassurer et Expliquer. Au Gabon, 60% de la production d’électricité est issue de centrales thermiques, les 40% restants provenant de centrale hydro-électrique. L’absence du photovoltaïque dans le mix énergie du Gabon malgré un potentiel solaire important est un indicateur de la prise en compte de cette source d’énergie comme solution alternative…

“Je ne pense pas que les mairies et le gouvernement soient conscients du potentiel du solaire au Gabon mais je pense qu’il nous revient d’attirer l’attention sur la voie que le Gabon devrait prendre.”

Pour vendre, il faut donc informer. La société multiplie les présentations, autant chez les particuliers que chez les organismes de l’Etat pour sensibiliser et démontrer le potentiel du solaire, et en particulier de leur solution ; et qui sait, peut être un jour intégrer leur solution dans l’offre d’énergie proposé par la SEEG ?

Par l’information, la démonstration et le bouche-à-oreille, Solar Box Gabon convainc, agrandi sa base de clientèle et fait changer les mentalités.

“Installer une technologie qui fonctionne, expliquer cette dernière et surtout suivre les utilisateurs après l’installation”.

Solar Box Gabon est en phase de croissance et compte sur une équipe motivée, un produit qui a fait ses preuves pour atteindre ses objectifs. Les premiers clients et les différents concours à l’innovation financent l’expansion de la société. Actuellement à la recherche de partenariats industriels locaux, notamment pour la production de panneaux solaire, et de financement de la croissance, dont les besoins sont estimés à 12 Millions de FCFA (soit 18’000 EUR environ), Solar Box continue d’agrandir son équipe pour atteindre les 250 clients abonnés !

Merci a Aubin Ngoua pour son temps et bonne chance à toute l’équipe.

Si vous souhaitez contacter Aubin Ngoua ou en savoir plus sur le projet, commentez l’article !

2 Comments

  1. Bonjour, je m’appelle Sam je suis originaire de l’Afrique de l’est, plus précisément , Djibouti et somaliland, et je suis très intéressé par votre projet, ici tout le monde n’a pas accès à l’électricité, et je voudrais devenir un partenaire, pour y remédier.
    Voici mes coordonnées, 00252636459158, wattsap, contacter moi si vous êtes intéressé, merci d’avance

    • Bonjour, J’ai contacté Aubin Ngoua suite à votre commentaire.
      Bonne journée,
      Antoine, de l’Afrique Qui Crée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *